Gael Goumon sculpteur de la figurine du salon

Gael Goumon, le génial sculpteur français, nous fait l’honneur cette année de nous sculpter la première figurine proposée lors d’un de nos salons, il s’agit d’un tirage en avant-première en résine avec un profil officiel pour le jeu Dust Tactics, elle rejoindra ensuite la gamme du jeu en version plastique.  Elle pourra donc être jouée par tout le monde ensuite. Elle fera donc partie de la faction des mercenaires. Nous espérons que vous lui ferez bon accueil et nous avons déjà d’autres projets similaires si vous êtes intéressés. Vous pourrez la trouver au stand du concours du Troll d’Or, le concours de peinture et de sculpture de figurines.

gael 3Gael, peux-tu nous expliquer ce qui t’a motivé à quitter ta fonction de salarié pour te lancer dans la sculpture de petits bonhommes?

A l’époque, j’étais  prof de biologie dans un lycée professionnel et comme j’avais du temps libre je me suis mis à la sculpture. Je faisais du jeu de  rôle et j’étais membre d’un club de figurinistes. Malheureusement, je ne trouvais pas les pièces dont je rêvais, car il y n’y avait pas beaucoup de sociétés de figurines exceptée GW :D.  mes premiers essais étaient plutôt réussis et  j’ai envoyé des photos  à la société Fenryll qui m’a tout de suite commandé  des pièces.  Comme cela marchait plutôt bien ma femme m’a poussé dans cette voie.

gael 2Quel est à ton avis le conseil à donner à un nouveau sculpteur qui se lancerait dans ce métier?

Il n’y a pas de secret il faut beaucoup travailler pour s’améliorer. Toujours écouter les critiques des clients …dans 95% des cas, ils ont raison (mais il y a 5% de gens pénibles 😀 ). Avoir un regard critique sur son travail est indispensable et il ne faut pas avoir peur de recommencer entièrement une figurine qui cloche (car on perd souvent un temps fou à tenter de corriger un truc qui au final sera bancal).

 

 

gael 4Que penses-tu du passage de la fimo à la sculpture 3D?

Pour moi c’est vraiment l’avenir. Lorsque j’ai débuté, internet n’en était qu’à ses balbutiements , les photos se prenaient avec une pellicule :D. La sculpture 3D repousse toutes les limites: les choses qui étaient très compliquées voir impossible à sculpter avec les médiums classiques sont maintenant possibles. Il y a néanmoins pour moi 2 points négatifs.

1) Le zoom permet de faire du travail de précision, mais fait également perdre du temps, car on a tendance à faire des détails qui ne seront absolument pas visibles 😀 .

2) L’impression haute précision coûte encore relativement cher… mais cela devrait changer avec la démocratisation de cette technologie.